Radio Cayenne H24 !

À Radio Cayenne on sait toujours pas quand on veut faire notre rentrée. Par contre on a une surprise : on émet maintenant 24h sur 24 ! Ouais, ouais !

Au menu, des redifs d’émissions, des interviews, de la musique, des lectures, des scketchs, des fictions… et aussi des podcasts piqués à d’autres, parmi lesquelles : la Revanche des z’hérission, le Magazine libertaire, Radio Klaxon, Karacole, Megacombi, le BruitageneJoie, rage et courage, Radios rageuses, l’Actualité des luttes

C’est toujours par ici : https://radiocayenne.antirep.net

Mort d’Aboubakar Fofana : rencontre avec une habitante du Breil à Nantes

Le 3 juillet 2018, Aboubakar Fofana mourrait d’une balle dans le cou, tirée par un CRS lors d’un contrôle. Comme à chaque fois la thèse de la légitime défense est défendue par les flics et la personne tuée est criminalisée. Les médias s’empressent de relayer le récit policier : Aboubakar Fofana, un jeune recherché par la police pour des vols en réunion et conduisant un véhicule surveillé dans le cadre d’une enquête de stups a essayé de fuir lors d’un contrôle, n’hésitant pas à percuter un CRS et manquant de renverser deux enfants. La version policière est répétée quelques jours, alors même que les témoins du meurtre racontent tout à fait autre chose : personne ne se trouvait derrière la voiture quand Aboubakar a reculé.

Le 6 juillet, le CRS qui a tiré sur Aboubakar Fofana avoue avoir menti, et se met à parler d’un tir accidentel. Le soir même le procureur de Nantes, Pierre Sennès, décide de le poursuivre pour « coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». Il est alors libéré et placé sous contrôle judiciaire.

Nous avons rencontré Noémie, habitante du quartier, qui nous parle de ce meurtre, du comportement de la police avec les jeunes dans le quartier, du racisme d’État… merci à elle et bonne écoute.

Off the map. Tribulations de deux vagabondes anarchistes

Off the map est le carnet de voyage de deux vagabondes anarchistes. Il conte leur errance à travers l’Europe : d’un squat de femmes à Amsterdam jusqu’à un rassemblement contre le FMI à Prague en passant par une maison hantée bretonne. Il chronique les hauts et les bas d’une existence sans carte géographique ou bancaire, dédiée à la quête d’un lieu magique à la hauteur de leur utopie.

En 2018, fini l’impôt de solidarité sur la fortune !

On profite de la pause estivale pour poster des sons qui étaient restés sur nos disques.

Premier de la série, un petit montage sur l’ISF, l’impôt sur la fortune que Macron a supprimé, moins d’un an après son arrivée au pouvoir, pour le remplacer par l’impôt sur la fortune immobilière (IFI). Une fois n’est pas coutume, Radio Cayenne a donné, dans ce montage, la parole aux riches*…

*avec notamment des bouts de Madame ISF

Radio Cayenne : dernière émission ce lundi, avant la relâche estivale

Eh oui, radio Cayenne et ses cailloux vont vous abandonner pendant l’été (on se retrouvera début septembre, si tout va bien). Histoire de se souhaiter un bon été et de marquer le coup, on fait une émission spéciale (oui, elle est spéciale si on décide qu’elle l’est !) ce lundi 2 juillet à partir de 19h00, toujours sur https://radiocayenne.antirep.net (pas de panique, le lien ne fonctionne que quand on est en ligne).

Au programme : luttes LGBTQI, victimes de la police, mutuelles intégrales et de plein d’autres choses. Et puis comme d’hab’ y aura sûrement quelques surprises, des problèmes techniques et un peu d’impro !

Comme, d’habitude également, vous pourrez disctutailler vec nous en vous connectant sur le chat, ici : https://antirep.net/WebChat ou là : https://webchat.cyberguerrilla.org/ en joignant le Salon/Channel #Cayenne.