Exarcheia vivra !

Bientôt les podcasts de l’émission du 2 septembre dans vos oreilles… Et voici le premier !

Des news d’Exarcheia, quartier Athénien où une 50aine de lieux sont autogérés et qui subit actuellement (et une fois de plus) de nouvelles vagues d’expulsions de squats, dont plusieurs squats d’éxilé.e.s. Les interventions policières y sont massives et violentes.

On lit un article qui vient d’ici, pour plus de news vous pouvez consulter le blog de Yanis Youlountas (entre autre) qui a réalisé plusieurs films docu sur Exarcheia.

Niveau musique vous entendrez deux groupes grecques :

  • Javaspa : antifa kouple
  • Killah P

Et la semaine sanglante ^^

On ne baisse pas la garde. Bien au contraire. D’autres actions se préparent et le pouvoir n’est pas au bout de ses surprises. Avec l’arrivée de septembre, Exarcheia se réveille de sa torpeur estivale et reprend force et vigueur. L’affaire n’est plus aussi simple pour les valets de Mitsotakis, le nouveau premier ministre dont la priorité électorale était « d’en finir avec Exarcheia avant la fin du premier mois ». Le chef du gouvernement est complètement ridiculisé deux mois après. Exarcheia est encore debout et ses soutiens se multiplient en Grèce et partout dans le monde (nouveau point sur les actions, photos et messages de soutien bientôt).

Emission du 24 juin 2019 : La police attaque une free party à Nantes, des blessé·e·s et un disparu

Le soir de la fête de la musique à Nantes, les flics sont venus interrompre la free party du Quai Wilson sous le commandement du commissaire Chassaing, lui-même agissant sous la reponsabilité du commissaire Palermo et de la préfecture de Loire-Atlantique.

Coups de pieds, coups de matraque, Taser, LBD, lacrymos, grenades de désencerclement, chien lâché sur des gen·te·s… voilà comment Chassaing et celleux qu’il avait sous ses ordres ont décidé d’intervenir pour mettre fin à cette free party.

La panique créée par la violence de la charge, le fait d’être désorienté·e, de ne plus pouvoir respirer dans l’épais nuage de lacrymo, de ne plus rien voir, a fait qu’au moins 14 personnes sont tombées dans la Loire. Une partie d’entre elles a été secourue par les sauveteurs présents ce soir là, d’autres ont réussi à remonter par les échelles attachées au quai. Une personne, Steve, n’a plus donné de nouvelle à ses proches depuis la charge des flics. Ses proches lançaient donc un appel à témoins et demandaient à celles et ceux qui l’auraient vu depuis de les prévenir.

[Sources : lecture de l’article de Nantes Révoltée et Page facebook de l’avis de recherche publié par les proches de Steve]

On parle ensuite de Taoukik El-Amri, disparu le 22 novembre 2006 après avoir été contrôlé par la police. Aucune trace de ce contrôle n’avait été enregistré par les flics, qui ont nié l’avoir vu et ont menti sur l’endroit où ils auraient déposé Taoufik après son contrôle. Son corps avait été retrouvé dans l’Erdre le 26 décembre avec des traces d’ecchymoses sur les bras et sans eau dans les poumons. Finalement les flics avaient été condamnés en appel à 2  mois de prison avec surcis pour faux témoignage…


Edit : À l’heure où nous publions ce podcast (21 juillet), cela fait 1 mois que Steve a disparu. Personne n’a eu de ses nouvelles. Il ne substiste que peu de doutes sur ce qu’il s’est passé cette nuit là : Steve est lui aussi tombé à l’eau lors de cette charge et s’est noyé. Soutien à ses proches, aux personnes présentes ce soir là, à toutes celleux qui subissent les violences et le harcellement de la police et à leurs proches.

Entrez dans la boîte. Ou pas…

La police est en mal de recrues, et on sait pourquoi. Pour palier à ce problème, les services de communication du ministère de l’intérieur ont inventé un dispositif qu’ils qualifient eux-mêmes « d’innovant ». Fin mai, la boîte est venue s’installer place royale à Nantes. On a pas résisté à aller faire un tour par là bas pour voir ce qu’il s’y passait.

Tout ça ne nous fait pas oublier que le rôle de la police est de préserver l’ordre social tel qu’il est aujourd’hui. On oublie pas non plus le racisme de la police, à l’image du racisme d’État dont elle est le bras armé.

On voulait aussi préciser qu’on esprère que ce son dégoûtera celleux qui voudraient postuler. Et comme on dit par ici : ACAB !

Emission du 11 mars : meurtre validiste, radicalisation, gilets jaunes, répression, violences policières, loi anti-manifs, Karl Marx, loi Blanquer, manif de nuit féministe

Ce meurtre d’un enfant handicapé qu’on excuse
Après la présentation de la soirée, on diffuse la réponse de Margot de la chaîne Youtube Vivre Avec à l’interview d’Anne Ratier, réalisée par Hugo Clément pour Kombini. Dans cette vidéo, Margot explique en quoi les propos tenus dans l’interview sont violents et indescents et ce qu’ils montrent du regard de notre société validiste sur le handicap. Vous pouvez retrouver la version écrite sur le blog Vivre avec : https://vivreavec.fr/2019/03/06/meurtre-enfant-anne-ratier/

Et, pour reprendre les mots de Margot : « La vidéo interview est très dure et je la cite beaucoup. Si tu es sensible lorsqu’on parle de ces sujets-là, d’autant plus si tu es toi-même handicapé·e et que tu as déjà dû faire face à ces violences, il vaut mieux t’en éloigner. Par contre, si tu es une personne valide, je t’encourage à [écouter] jusqu’au bout. »

Tuto : comment se radicaliser vers l’extrémisme de gauche ?
Au Québec, une campagne du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence incite à dénoncer les personnes « se radicalisant vers l’extrèmisme de gauche »

Des news de la loi anti-manifs
Le 11 mars 2019, la loi dites anti-casseurs (qu’on préfère appeler la loi anti-manifs) est sur le point d’être adoptée en deuxième lecture par le Sénat. On revient sur la chronologie de cette loi et on ré-explique ce qu’elle contient

Gilets jaunes : mais que font les services de renseignements ?
Présence en manif et sur les ronds points, surveillance des réseaux sociaux, faux profils facebook, mises sous écoutes, renseignement en milieu ouvert ou fermé, fichiers, judiciarisation… France Info nous livre la façon dont police et gendarmerie surveillent les gilets jaunes.

Karl Marx en anime :
La république populaire de Chine a produit un anime sur la vie de Karl Marx… On va pas spoiler dans le descitptif alors si vous voulez en savoir plus écoutez le podcast !

Violences policières : indignation sélective et mômes en manif
Doit-on plus s’indigner quand les violences policières s’abattent sur les femmes, les enfants, les personnes âgées ? Peut-on continuer à emmener des enfants en manif ?

Acte 17 des gilets jaunes à Nantes : compte-rendu des comparutions immédiates et bilan des Street Medic Nantes
Le 9 mars 2019 se déroulait l’acte 17 des gilets jaunes. A Nantes il s’agissait d’aller bloquer la zone commerciale Atlantis. Voici un compte-rendu des comparutions immédiates qui ont eu lieu le lundi suivant ainsi que le bilan des Street Medic Nantes.

Loi Blanquer : pourquoi se mobiliser ?
Le projet de loi « Ecole de la confiance » de Jean-Michel Blanquer envisage d’empêcher les enseignant·e·s de critiquer l’institution, prévoit une réforme de leur formation, veut imposer drapeaux tricolores dans les écoles et Marseillaise affichée en classe, etc. Milou nous explique pourquoi se mobiliser contre ce projet de loi.

L’ONU et le parlement européen dénoncent la répression des gilets jaunes
Ces deux institutions demandent des comptes à la France quand à l’utilisation de la force contre les gilets jaunes

8 mars à Nantes : retour sur la manif de nuit fémisniste non-mixte
Un retour en son et en texte sur la manif de nuit féministe non-mixte qui s’est déroulée à Nantes le 8 mars 2019. 

Emission du 14 janvier : procès de l’enfarinage de la maire de Nantes, Gilets Jaunes, manif du 12 janvier et borchure

Enfarinage de Johanna Rolland à Nantes
Retour sur l’enquête, les arrestations, les garde à vue et le procès de l’enfarinage de la maire de Nantes avec Georgette arrêtée violement en manif quelques jours plus tard et accusée d’outrages sur une adjointe de Johanna Rolland.

Gilets Jaunes : appels de Lille et de Commercy
Les 4 et 5 janvier, une assemblée régionale se tenait à Lille à l’appel de gilets jaunes. Il en sort notamment un appel aux syndicats à soutenir la lutte et à appeler à une grève générale. À Commercy, le 30 décembre, c’est un appel à se coordonner lors d’une assemblée des assemblée qui se déroulera le 26 janvier à Commercy.

Gilets jaunes : les armes de la police
Samedi 12 janvier à Nantes les flics ont utilisé gaz, grenades désencerclantes, GLI-F4 pour essayer de disperser la manifestation. Le BACeux Laurent Echard agresse des personnes qui reste à proximité de la BAC lors d’une interpellation : une grenade de désencerclement à la main il hurle « Messieurs dames vous reculez de 50 mètres ou je dégoupille ! Un, deux… » Le préfet de Loire-Atlantique, Claude d’Harcourt, condamne les violences des manifestant·e·s mais ne dit pas un mot sur la violence des flics.

Gilets jaunes : compte-rendu des street medic et conseils en manif
Lecture du compte-rendu de la street medic nantaise qui a compté une soixantaine de blessé·e·s suite à la manif du 12 janvier suivie de quelques conseils en manif

Chronique brochure : La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation
Chronique sur le texte La répartition des tâches entre les femmes et les hommes dans le travail de la conversation de Corinne Monnet. « La conversation est une forme fondamentale de communication et d’interaction sociale et, à ce titre, elle a une fonction des plus importantes. Elle établit et maintient des liens entre les personnes, mais c’est aussi une activité « politique », c’est-à-dire dans laquelle il existe des relations de pouvoir. Dans une société où la division et la hiérarchie des genres est si importante, il serait naïf de penser que la conversation en serait exempte. Comme pratique sur laquelle nous fondons notre vie quotidienne, elle ne peut que refléter la nature genrée de la société. Nous nous demanderons si, au-delà du fait d’être un miroir de la société, elle ne réactive et ne réaffirme pas à chaque fois les différences et les inégalités de genre. »